Envie de participer ?

Victoire 3/1 contre l'ASI Volley

Publié il y a 3 mois par

Victoire 3/1 contre l'ASI Volley

Article de P.Corbin sur le site de la mairie

Bon déjà, oui, quand Illac gagne un duel face aux Fréjusiens, les Varois dominent le suivant. Peu importe où l’on joue, en Aquitaine, à Sainte-Croix, le constat s’est une nouvelle fois vérifié, non seulement au cours de la saison régulière (Illac vainqueur à Fréjus au match aller avant de subir la loi sudiste au retour) mais également lors des play-offs (Illac vainqueur chez lui au match aller, battu à l’extérieur au match retour).

Du coup, ça, l'aspect statistique de la chose, c’est réglé. Ça, c’est fait !

dsc_8547-1280-px.jpg Au service, à la conclusion, mais également au bloc et en défense, Alexander Szot était partout mardi soir...

Quatre manches
de haute “volley“

Deuxième constat, Fréjus s’est imposé en trois sets secs - enfin, c’est la direction que prenait la rencontre au terme de deux manches inaugurales avalées en quelques minutes par l’ogre fréjusien (25-20, 25-14) en moins de temps pour le faire qu’il ne nous en faut pour l’écrire, nous relire, corriger les fautes et frappes et passer à la phrase suivante. Bon, au final, après laissé les miettes et la 3e manche à son hôte du soir (23-25), Fréjus s’est à nouveau “gavé“ dans le 4e set, qui s’avérera décisif et tombera dans l’escarcelle varoise au bout du bout du match (28-26).

dsc_8478-1280-px.jpg Enfin, semble dire le coach Loïc Geiler ! Enfin les Fréjusiens ont été présents au combat du premier au dernier point de cette rencontre...

Troisième approche dans l’analyse possible au sortir de cette rencontre, et alors que Mende (3e, 6 pts) a dominé Nancy (1er, 14 pts) ce mercredi soir, Fréjus (4e, 5 pts -> au passage, le club varois prend 4 pts aux Girondins et ne leur en laisse que 2 sur ces play-offs) peut continuer à rêver de créer l’exploit et aller chercher cette 2e place détenue par Maxime Capet et ses partenaires, mais trois petits points devant seulement…

Peut-on croire
en l’exploit ?

Maintenant, intéressons-nous pleinement à ce match, l’antépénultième de cette saison, l’avant-dernier à domicile, le meilleur de la saison à Sainte-Croix et certainement le plus abouti - côté fréjusien - de cette campagne 2020-2021 !

dsc_8521-1280-px.jpg “Out“ ou pas ce service illacais ? Eh bien sur le coup, il sera compté bon !

Mais au fait, peut-être ce match face à Illac n’était-il pas au final l’antépénultième de la saison ? Peut-être y aura-t-il d’autres matches pour Fréjus après la présente phase et dans le carré final ?

Ne peut-on croire en effet à l’exploit, celui qui verrait Fréjus remporter ses deux derniers rendez-vous (à Nancy samedi, face à Mende une semaine plus tard) et, concours de circonstances extrêmement beaucoup immensément favorable, doublerait sur le fil l’équipe d’Anisse Guechou ? Qui, elle, voit la phase retour vers la Gironde passer par Mende samedi 13, avant de conclure face au Nancy d’Éric N’Gapeth le 20 mars !

 

De façon plus terre à terre, on l’a déjà dit et on se répète, cette rencontre face aux Girondins restera comme la plus aboutie de cette année sportive, juste après le match d’ouverture devant Le Plessis-Robinson en d’autres temps, ceux où le public garnissait les travées de Sainte-Croix et portait ses couleurs vers la victoire…

 

dsc_8460-1280-px.jpg Haut, très haut, toujours très haut l'Espagnol de Fréjus, Daniel Maccaro !

dsc_8400-1280-px.jpg ... même s'il perd parfois la tête !

Deuxième set Illac :
la claque !

Sans doute revanchards après une sortie peu convaincante en terme d’engagement à Mende samedi dernier, qui leur valut un débrief’ immédiat après match signé Loïc Geiler - et l’on imagine aisément que les termes employés par le coach fréjusien -, les volleyeurs sudistes entraient parfaitement dans leur rencontre.

Soutenant la comparaison avec leurs hôtes du soir, puis enfonçant le clou à la faveur d’un engagement efficace - que les stats ne montrent pas nécessairement, mais l’on peut vous assurer que les “mines“ servies par les Suc, Conré, Szot ou encore Enfoux ont fait mal à la récep’ girondine -, d’une défense intraitable et d’attaques tranchantes (Szot encore, que l’on aurait volontiers vu en MVP du match, et Conré), Fréjus s’envolait au tableau d’affichage (7-9 puis 13-10, 20-13, 24-18 et enfin 25-20).

Le deuxième set allait encore plus rapide et Illac, saoûlé par les coups adverses et un jeu quasi-parfait, était sonné en 21’ : 9-2, 11-3, 25-14 pour une équipe de Fréjus presqu’en plein rêve.

dsc_8551-1280-px.jpg À l'image de l'ensemble de ses équipiers, Baptiste Enfoux aura lui aussi apporté sa pierre à la victoire varoise

« C’est bien qu’on l’ait fait, analysait tout sourire l’entraîneur fréjusien. C’était le jour et le nuit par rapport au match à Mende. Surtout dans l’état d’esprit, dans l’engagement. Ils ont été dans le “fight“ du début à la fin, c’est ça qui m’a plu. Après, on peut rater des choses, mais on doit rester dans cet état d’esprit, dans le combat. »

dsc_8420-1280-px.jpg Central, Pedro Frances sait aussi reculer et se muer en passeur quand il le faut

Frances et Enfoux
scellent le combat

« Je ne pense pas qu’on ait baissé physiquement dans le 3e set, revient le passeur Corentin Suc. Il ne faut pas oublier qu’Illac est une belle équipe, ils ont simplement haussé leur niveau et nous, de notre côté, on a fait quelques petites erreurs. Et comme toujours, à ce niveau, cela se paie cash. »

Après avoir cédé le set 3 (à 23-25), les Fréjusiens ont continué à marteler leurs hôtes grâce à leurs points forts - « on a bien joué, bien tenu sur le service/réception », se réjouissait encore Loïc Geiler -, affichant un mental et une volonté qu’on aurait voulu leur voir afficher toute la saison. Y compris lorsqu’ils lâchèrent quelques points (de 21-18 à 21-22) à l’entame du money-time, « mais on a continué, on n’a rien lâché », enfonçait le passeur fréjusien.

dsc_8441-1280-px.jpg Théo Conré, peut-être moins présent sur la feuille de marque au final, n'en a pas moins servi quelques “mines“ qui auront mis en difficulté les joueurs d'Illac

Pedro Frances rageur en attaque au centre pour sauver une balle de set et égaliser à 25, le plus jeune des deux frères Capet (Alexandre) mettant son service dans la mire (26-25 Fréjus) et Baptiste Enfoux qui claquait une dernière attaque “long de ligne“ (27-25), Fréjus évitait le set décisif et empochait ces trois points de « la survie » qui laissent tout espoir aux joueurs varois pour une qualif’ en demi-finale, fut-il bien mince en terme de pourcentage…

dsc_8543-1280-px.jpg Corentin Suc a livré un nouveau match plein, récompensé par un titre de MVP de la rencontre

Alors que staff et entraîneurs ont désigné Corentin Suc comme Most Valuable Player of the match (bon, ok, meilleur joueur) de cette rencontre), nous autres lui décernerons la plus belle formule du soir. « Illac, c’est l’un de nos meilleurs ennemis. On a des potes en face, on est montés ensemble, on se joue toutes les années, un coup à nous, un coup à eux, ce sont un peu nos meilleurs “ennemis“ et je les considère un peu comme notre miroir… »

 

Maintenant, il va falloir que le miroir, dès samedi à Nancy et encore le samedi suivant face à Mende, renvoie la même image que celle laissée mardi face aux Illacais…



toute l'association

Commentaires