Du côté des amateurs : point sur la situation

Publié il y a 4 mois par

Du côté des amateurs : point sur la situation

Article de P. Corbin sur le site de la mairie.

Bien sûr, les décisions énoncées ci-après ne revêtent qu’un caractère tout relatif au regard de ce que certaines personnes peuvent vivre au quotidien.
Bien sûr, elles n’ont pas, à leur strict niveau, d’incidences économiques et financières qui apparaîtraient insurmontables, quand bien même entrent ici en ligne de compte des salariés Amslf.

 Sur ce qu'ils ont montré depuis le début de l'année 2020, les volleyeurs réservistes de l'Amslf auraient peut-être pu jouer l'accession en Nationale 2

Non, ces décisions apparaissent plus anecdotiques que fondamentales et vitales. Elle sont néanmoins le signe que ce premier semestre 2020, que cette saison sportive 2019-2020, resteront vraiment des moments uniques qui s’inscriront dans les annales.

Mercredi 25 pour le volley, puis 48 heures plus tard pour le tennis de table – et en attendant probablement que d’autres instances fédérales emboîtent le pas – les Fédérations françaises des deux disciplines sportives précitées ont pris la décision ferme d’arrête définitivement les championnats amateurs.

Cela concerne deux équipes qui évoluaient en championnat de France, Nationale 3, pour les pongistes fréjusiens, et une autre en volley, celle de la réserve amséliste masculine également engagée en N3.

 L'entraîneur de la N3 masculine, Claudy Respaut, et le président amséliste, Éric Chassagnard, savent maintenant à coup sûr que les championnats amateurs ne reprendront pas cette saison

Dans l’attente de décisions plus précises concernant montées et relégations, l’équipe “réserve“ masculine de la section volley ont donc pris acte de cet arrêt. Décisions un peu dommageables sur un strict plan sportif pour les troupes de Claudy Respaut que pour les filles d’Alexandre Gangneux d’ailleurs qui, elles, briguaient une accession en N3.

Dommage pour les volleyeur(se)s

La N3 masculine, promue en début de saison, et après un début de saison mitigé (2 victoires, 4 défaites à Noël lui valant de frôler la zone de relégation), a engagé 2020 sur les chapeaux de roue (7 succès, dont un face au leader salonnais, une seul revers) qui lui a valu une remontée spectaculaire au classement (3e). Sur leur lancée, les Fréjusiens auraient peut-être pu se mêler à la course à l’accession avec Salon et le GFC Ajaccio.

 Pour les féminines aussi, cette saison 2019-2020 aurait peut-être pu se clôturer par une belle surprise et une accession en championnat de France (Photo © DR Ewa Gros)

Même constat pour les féminines en pré-nationale, 2es au classement derrière Monaco et devant Nice, avec quatre réceptions à venir (dont les Niçoises et Monégasques justement) et un déplacement… à Saint-Raphaël. Là encore, penser à l’accession en championnat de France n’avait absolument rien d’utopique…

toute l'association

Commentaires