Article de la ville sur la reprise des pros

Publié il y a 3 semaines par

Article de la ville sur la reprise des pros

REPRISE DU FRÉJUS VAR VOLLEY : À L’AUBE D’UNE SAISON QUI S’ANNONCE EXTRAORDINAIRE !

C’était jour de rentrée ce lundi 17 août pour les volleyeurs pros du Fréjus Var Volley – nouvelle appellation de feue la section volley-ball de l’Amslf. Plus exactement, les volleyeurs fréjusiens ont reçu, non la liste de leurs professeurs ou leurs emplois du temps comme le feront très bientôt collégiens et autres lycéens, mais leurs nouveaux équipements pour la nouvelle année sportive qui commence.

« Une saison qui, quoi qu’il arrive, sera extraordinaire, assure le coach Loïc Geiler. On ne sait pas du tout où l’on va, on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain, si nous jouerons ou pas… »

1-coach-loic-geiler-ph-corbin-mairie-frejus-0355-1280-px.jpg Loïc Geiler, un coach déjà aux taquets et impatient de reprendre...

Déjà, l’intersaison n’aura pas été habituelle. « Nous avons toujours maintenu le contact avec les joueurs, continué des exercices physiques, de l’entretien mais pas seulement. Il nous faut être prêts, encore plus que les saisons précédentes. »

Être fin prêts physiquement

Toujours consciencieux, l’entraîneur fréjusien évoque la reprise de la saison en NFL - Ligue nord-américaine de football US -, « le seul exemple sur lequel on puisse s’appuyer dans ce cas inédit de post-Covid, car il s’approche le plus de notre situation. Eh bien, en NFL, les ruptures de tendons ont été beaucoup plus nombreuses en quelques semaines seulement. Signe d’une préparation mal négociée », peut-être pas bâclée mais précipitée à tout le moins pour répondre aux impératifs médias…

2-quentin-schouteten-ph-corbin-mairie-frejus-0373-1280-px.jpg Quentin Schouteten arrive de Belgique, il évolue au poste de passeur

Et les joueurs ont joué le jeu, déjà “secs“ musculairement parlant, visiblement sans kilos superflus. Et prêts à endosser et supporter la charge de préparation physique concoctée par Jean Sengès, dont les joueurs connaissent la façon de travailler…

Brésiliens en attente de visas

Tout le monde avait répondu présent pour la réception du paquetage 2020-2021. Toutes les recrues (Quentin Schouteten, Théo Conré, Baptiste Enfoux) étaient ainsi au rendez-vous. Toutes, hors les recrues brésiliennes (le central Pedro Reck et le pointu Alexander Szot Marczewski), retenues au pays en attente de leurs visas de travail.

Mais « pas question de leur faire établir des visas touristiques, plus faciles à obtenir, et les régulariser une fois débarqués sur le sol français, assène le néo-président Alexandre Bonnard. Non, on veut rester dans les clous », même si Loïc Geiler fulmine, « ça me rend dingue de voir que tous les autres bénéficient déjà de l’apport de leurs Brésiliens et autres étrangers, notamment sud-américains. Mais au moins on peut se targuer d’être “cleans“ ».

4-baptiste-enfoux-ph-corbin-mairie-frejus-0390-1280-px.jpg Théo Conré (en haut) et Baptiste Enfoux (ci-dessus) : deux jeunes au potentiel prometteur au poste de réceptionneur-attaquant

Et puis Loïc sait pouvoir compter sur des joueurs pros, expérimentés (29 ans Reck, 2 ans de plus pour Szot), « faciles de contact et avec qui nous avons pu beaucoup échanger au cours de ces mois ». Eux aussi de leur côté se sont astreints à un programme intensif qui devrait leur permettre d’être déjà physiquement bien avancés au moment de leur arrivée, « probablement pas avant fin août », précise le président.

Des “bons coups“ côté recrutement ?...

D’ici à la reprise effective du championnat prévue pour le 10 octobre (lire notre article ICI), Loïc Geiler a programmé une dizaine de rencontres de préparation, avec « un seul tournoi, à Martigues les 26 et 27 septembre. Maintenant, on est là aussi dans l’attente des recommandations de la Ligue nationale par rapport au protocole sanitaire qui devra être adopté ».

10-quentin-chassagnard-ph-corbin-mairie-frejus-0412-1280-px.jpg On salue également le retour de Quentin Chassagnard, revenu de ses pérégrinations nippones, qui sera sparring-partner sur les entraînements de Ligue B, mais viendra renforcer l'effectif de Nationale 3

On le voit, le Fréjus Var Volley s’avance surtout pour l’instant… dans l’inconnu. Y compris en terme d’effectif où « rien n’est forcément figé. D’autant que les ligues asiatiques ont annoncé qu’elles ne reprendraient pas pour l’instant, ce qui laisse beaucoup de joueurs sur le carreau et, par là même, de vraies opportunités à moindre coût ».


ÉCHOS DU FILET

• Fréjus Var Volley… Et non Fréjus Var Volley-ball car ça, « c’était le nom des champions de France, qui ont disputé la finale de la Coupe des champions ! » Pas question donc de marcher sur les platebandes des héros d’antan, ça se respecte.
Mais le Fréjus Var Volley a donc été obligé de quitter le giron amséliste pour des questions juridiques (Lire notre article explicatif ICI), ce qui sera d’ailleurs totalement effectif lors de la prochaine assemblée générale de feue la section volley, laquelle se résumera à la sortie du volley de l’Amslf.

• Changement de tribune. Protocole sanitaire oblige, le public ne se massera plus sur les tribunes attenantes au parquet cette saison. Dès le 10 octobre et la journée d’ouverture face au Plessis, les spectateurs seront invités à s’installer dans la “grande“ tribune. « Les joueurs seront ainsi préservés de tout contact avec le public. Les spectateurs accéderont à la tribune par l’extérieur et il y aura davantage d’espace pour circuler. Un espace buvette sera également installé à ce niveau. »
Alors, certes, la pression sera moindre sur l’adversaire, mais au public fréjusien de montrer qu’il peut être aussi présent en prenant de la hauteur… Un mal pour un bien ?

5-mihailo-pajic-ph-corbin-mairie-frejus-30032019780-1280-px.jpg Des cinq joueurs présents sur cette photo, seul Soané Falafala porte encore le maillot fréjusien, les autres (Simin, Pajic, Audric et Attié) ayant aujourd'hui gagné d'autres clubs

• Les matches de préparation. On l’a dit, 9 matches de préparation sont prévus pour l’instant. Fréjus affrontera deux clubs d’Élite masculine : Avignon (3 et 15 septembre) et le Monaco de Bastien Prévit, nouvel invité à cet échelon (11 septembre). Nice (repêché en LAM) offrira une opposition de taille les 5 et 9 septembre.
Enfin, le meilleur “ennemi“ fréjusien, le club buccorhodanien de Martigues devenu lieu d’accueil des anciens Fréjusiens - Stan Simin (parti depuis à Beauvais, Élite) puis Raphaël Attié depuis cet été. Fréjus participera au tournoi du club martégal (26-27 septembre), avant de retrouver les troupes de Christophe Charroux dans le cadre du trophée Fabiani le 3 octobre.

• Des nouvelles des ex’. On le sait, Jordan Corteggianni a décidé de mettre un terme à sa carrière de volleyeur, s’ouvrant à un autre défi professionnel du côté de Montpellier. Du côté des “autres anciens“ Fréjusiens, Raph’ Attié, on l’a dit, a rejoint Martigues (LBM). Julien Bernard reste en Ligue B également, et retrouvera les Fréjusiens sous le maillot de Saint-Quentin. Jordan McConkey a rejoint son Canada natal pour s’occuper de son épaule.

dsc_3555-1280-px.jpg Nemanja Vidovic est rentré au pays après une saison jouée en Roumanie

Pour les “encore plus anciens“, notons que Nemnaj Vidovic jouait la saison passée au pays (Bosnie) au club de Mladost Brcko après être passé une saison en Roumanie (à Unirea Dej).

Quant au pointu serbe Mihailo Pajic, lui aussi rentré dans son pays natal, il resterait une seconde saison dans le club de Jedinstvo Stara Pazova…

dsc_3632-1280-px.jpg Idem pour le pointu serbe Mihailo Pajic qui a lui aussi regagné son pays natal

toute l'association

Commentaires

Mathurin Mesguich, le dimanche 06 septembre à 14:39

Moi je dis c'est une belle équipe ça... Allez Fréjus !!!